Tout savoir sur le toit de chaume

Vous êtes dans l’embarras du choix en ce qui concerne les matériaux qu’il faut utiliser pour votre couverture ? Pourquoi cette fois-ci ne pas essayer le chaume ? Sachez d’abord que toiture rime avec résistance et esthétique à la fois. Si votre toiture est faite de matériaux solides et résistants, c’est déjà très bien. Si elle est également esthétique, c’est encore une bonne chose. Le chaume vous offre tous ces avantages.

Les particularités d’une toiture de chaume

La pose de toiture de chaume est parfois considérée comme une vieille pratique dont certaines personnes qui aiment le modernisme s’en passeront bien. En effet, il s’agit plutôt d’un type de toiture prisé dans certaines régions seulement. Mais détrompez-vous, le design sera au rendez-vous et l’environnement vous remerciera sûrement. Le chaume a été utilisé comme matériaux de toiture depuis des lustres et jusqu’au XVIIIe siècle. Actuellement, on en trouve très peu dans certaines régions de France, habituellement à la campagne. Le chaume est en réalité défini comme la tige d’une graminée. Elle peut être en jonc, en bruyère, en paille de blé ou encore en genêts.

toit-de-chaume

Choisir le chaume est-il une bonne idée ?

La réponse est : Oui, dans la mesure où vous en êtes particulièrement passionné ou que vous avez une maison quelque part dont le design pourra bien correspondre à une toiture de chaume. Comme tout autre matériau, le chaume présente à la fois des avantages et des inconvénients. Parmi ses avantages :

– Le chaume est un matériau écologique. Il respecte énormément l’environnement. Mais il dispose également des qualités thermiques. Ainsi, une maison qui porte un toit de chaume est toujours bien équilibrée du point de vue thermique. Pas trop froid en hiver et frais en été.

– Le chaume protège également des bruits indésirables. Grâce à ses qualités phoniques, on n’entend presque pas le bruit de la pluie qui tombe.

Les inconvénients d’une toiture en chaume est essentiellement la nécessité d’entretien qui doit être effectué tous les 3 ans par des professionnels qu’on appelle des chaumiers. Cela peut coûter un peu cher. Les zones qui doivent être entretenues sont normalement les zones humidifiées par la pluie et qui développent facilement toutes sortes de végétations. Le prix d’un entretien peut varier de 1000 € à 1500 €. Il est ainsi important que les eaux de pluie soient bien évacuées pour réduire au maximum la formation de champignons et de moisissures.