La toiture en chaume

Définition

La toiture en chaume est une technique de couverture par une tige graminée. Il existe plusieurs sortes de chaumes : chaume en paille de seigle,  chaume en paille de blé, chaume en bruyère, chaume en roseau, chaume en jonc, chaume en genêts. Son épaisseur est de 25 à  40 cm. Les paysans de la Bretagne et de la Normandie sont les régions qui utilisent le plus de chaume comme toiture.

toiture-en-chaume

Avantages

La toiture en chaume a de nombreux avantages:

  • En termes d’isolation thermique et phonique, en hiver, elle conserve  de la chaleur, et en été,  elle conserve de la fraîcheur. Quand la pluie tombe même s’il y a beaucoup de torrent, la toiture en chaume ne fait aucun bruit. Il n’y aura même pas une goutte de pluie à l’intérieur de la maison.
  • En termes de confort, elle est adaptée pour toutes sortes de toit.
  • En termes d’esthétique, elle est très originale
  • En termes de sécurité, elle est légère avec des charpentes très simples, et le chaume en paille de seigle est bien connu pour éviter les rongeurs ou les insectes.
  • En termes économique, elle peut durer même plus de 50 ans.
  • En termes biologiques, elle est une sorte de biodégradable.
  • En terme d’écologique, elle est tout à fait naturelle et qui respecte l’environnement.

Coût

Pour l’achat d’une toiture  en chaume, elle se vend  par m². L’estimation du prix est entre 120 et 150 euros par mètre carré.En effet, la toiture en chaume est un peu chère par rapport à la toiture ordinaire mais étant donné qu’on peut obtenir plusieurs avantages, alors il est bien préférable d’acheter un toit en chaume.

Les tarifs dépendent de l’architecture du toit, de la hauteur de la maison,du type de chaume…

Installation

Pour l’installation d’une toiture  en chaume, il vaut mieux appeler un chaumier professionnel.

Le serrage de roseau est le plus important dans l’installation de la toiture en chaume, cela permet d’éviter la propagation du feu en cas d’incendie.

Le chaumier doit avoir des outils spécialisés comme: un  escabeau, un crochet,  des battes, une crémaillère, un couteau et un  fil d’inox.

Le chaumier ne peut pas faire l’installation tout seul, il doit être accompagné de toute une équipe. Quand l’un monte sur la charpente, l’autre lance les bottes de roseau, et le chaumier sur la charpente place chaque gerbe en les alignant.