Economiser de par la toiture

À part sa fonction d’embellissement, le toit sert essentiellement à protéger la maison contre toutes sortes d’intempéries ainsi que de bloquer les bruits venant de l’extérieur. L’on sait toutefois que le toit est un lieu d’échange d’air entre l’intérieur et l’extérieur. Environs 30% de l’énergie s’échappent par le toit et il affecte la température dans une maison. Ceci fait qu’il peut faire trop froid à l’intérieur en hiver, tandis qu’en été la chaleur y est excessive. La toiture peut être responsable des courants d’air circulant dans la maison ou de l’humidité dont on ne connait pas l’origine.


La première réaction face au froid glacial dans la maison ou pour chasser l’humidité ainsi que les courants d’air, est d’équiper la maison d’un système de chauffage d’appoint et de fenêtres bien étanches. Il faut savoir que cet effort sera futile et coûte encore plus cher si le toit est mal performant. Dans ce cas, le mieux c’est de penser à l’isoler ou à renforcer celle existante.
Quelle solution choisir ?
On a le choix entre trois types d’isolation : par l’intérieur, par l’extérieur ou par le plancher. En ce qui concerne le premier, on peut décider d’entamer les travaux sans aucune démarche administrative, car aucune demande n’est requise pour cela. Cette isolation est économique en termes de coût due à sa réalisation assez facile. On peut donc le faire soi-même. La seule objection pour l’isolation par l’intérieur est qu’elle réduit l’espace aménageable de la maison.
Quand on fait une isolation par l’extérieur, on conserver la surface habitable, puisque le renforcement se fait de l’extérieur. D’autant plus que l’on est épargné de tout déplacement de meubles et de voir la maison en chantier. Ce type d’isolation permet également de garder toutes les charpentes donnant du charme à l’intérieur. Toutefois, l’inconvénient majeur de l’isolation par l’extérieur reste son coût élevé. En plus, une autorisation provenant de l’autorité est requise pour pouvoir effectuer ce genre de travaux.
Pour ce qui est de l’isolation du plancher des greniers, c’est surtout nécessaire dans le cas où on ne veut effectuer ni les grands travaux pour l’isolation par l’extérieur, ni ceux par l’intérieur. C’est la meilleure solution surtout quand le grenier n’est pas aménagée.
Les critères à prendre en compte
Quel que soit l’option qu’on choisit, il faut tenir compte des différentes conditions de faisabilité pour avoir les meilleurs résultats. D’abord, il faut examiner la toiture et la charpente. Une charpente détériorée ou infestée de rongeurs doit être renforcée ou changée avant de passer aux travaux d’isolation proprement dits. De même, il faut une toiture solide pour une isolation externe, au risque de voir son toit s’écrouler sous le poids des matériaux s’il est fragile.
Quant au coût impliqué, même si les travaux d’isolation externes sont chers, leur mise en œuvre donne lieu à des avantages fiscaux qui les rendent abordables.